À 21 ans, Almaz Derese a fait preuve de beaucoup de détermination ! La jeune femme venant de Metou, à l’ouest de l’Éthiopie, a passé ses examens 30 minutes seulement après avoir donné la vie à son enfant.

Almaz espérait terminer ses examens avant d’accoucher dans de meilleures conditions, mais les tests ont été reportés en raison du Ramadan.

Le lundi, juste avant le début du premier examen, elle a donné naissance à un garçon avant d'attaquer ses écrits. C’est son mari, Tadese Tulu, qui a réussi à persuader l’école pour qu’elle les passe à l’hôpital.

Crédit : BBC

Elle a ainsi passé ses examens d’anglais, d'amharique, qui est l'une des langues de l'Éthiopie, et de mathématiques sur son lit d’hôpital. Le reste a eu lieu directement au centre d’examen les jours qui ont suivi.

Comme la BBC le relate, il est commun de voir les jeunes éthiopiennes abandonner le secondaire et reprendre les études plus tard dans leur vie.

Pour Almaz, étudier pendant sa grossesse n’a pas été un problème et elle ne voulait en aucun cas attendre un an de plus pour obtenir son diplôme.

Crédit : BBC

Maintenant que les tests sont passés et que son bébé va bien, son prochain objectif est de continuer son cursus pendant deux ans pour pouvoir entrer à l’université.

En octobre dernier, le paysage politique du pays avait vécu un grand chamboulement avec la nomination de Sahle-Work Zewde présidente de la République d’Éthiopie. Un symbole considérable pour l’Éthiopie, qui avait formé quelques jours avant un gouvernement paritaire sous l’impulsion du Premier ministre, véritable détenteur du pouvoir.

À lire aussi

Comments

Leave a Reply