Le glyphosate a été classé « cancérigène probable », ce qui fait de lui un produit dangereux. Le gouvernement d’Autriche a alors pris une grande décision, l’interdire jusqu’à nouvel ordre.

En effet, mardi 2 juillet, le Parlement autrichien a approuvé une interdiction totale du glyphosate sur le territoire national, faisant de l’Autriche le tout premier pays de l’Union Européenne à bannir cet herbicide controversé, par « principe de précaution ». 

Cet herbicide est utilisé par diverses marques depuis que le brevet détenu par le groupe Monsanto et tombé dans le domaine public en 2000. En 2015, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait classé cet herbicide de « cancérigène probable ».

Le glyphosate désormais interdit en Autriche. Crédit : shutterstock/Leonid Eremeychuk

Cet amendement a été proposé par le parti social-démocrate d’Autriche (SPÖ), selon lequel la mise sur le marché de produits à base de glyphosate serait désormais interdite. Le texte a reçu le soutien du parti d’extrême droite (FPÖ).

Cette interdiction voit le jour à la faveur de la chute du gouvernement dirigé par le chancelier conservateur Sebastian Kurz. Profitant alors de l’absence de coalition jusqu’aux législatives, le parti social-démocrate SPÖ, celui d’extrême droite FPÖ ainsi que les écologistes Jetzt et les libéraux Neos se sont réunis ce mardi et ont approuvé cette interdiction. C’est alors que le parti conservateur ÖVP a voté contre une interdiction totale.

Mais cette mesure d’interdiction fait débat depuis plusieurs semaines en Autriche. Tout le monde ne semble pas en accord avec cette décision, affirmant qu’elle n’est pas conforme avec la réglementation européenne. En effet, la licence d’utilisation du glyphosate, renouvelée en 2017, devait normalement se poursuivre jusqu’en décembre 2022.

En France, le gouvernement a promis que le glyphosate serait interdit dans ses « principaux usages » d’ici 2021 et pour « tous les usages » d’ici cinq ans. Son usage est déjà restreint et, depuis 2019, interdit pour les non professionnels et pour les jardiniers amateurs.

D’autres pays de l’Union Européenne ont d’ailleurs eux aussi adopté des interdictions du glyphosate, comme en République Tchèque où son usage est limité depuis 2019, en Italie où il est interdit depuis 2016 dans des zones fréquentées par la population, et aux Pays-Bas où il est interdit de l’utiliser sur les revêtements et l’asphalte depuis 2 ans.

À lire aussi

Comments

Leave a Reply