À Pont Sainte-Maxence (Oise), la municipalité compte taper dans le portefeuille de ses citoyens rendus coupables de gestes d’incivilité. Et pas qu’un peu…

Nous avions déjà vu cela du côté de Valence : taxer fortement les habitants pour leurs incivilités est probablement le moyen le plus dissuasif afin de faire respecter certaines lois. En tout cas, le conseil municipal de Pont Sainte-Maxence compte bien suivre le même chemin des lourdes sanctions pécuniaires afin de garder sa ville propre.

En effet, à partir de fin novembre, une nouvelle grille tarifaire très dissuasive sera mise en place. Ainsi, ne pas ramasser la déjection canine de votre chien vous coûtera désormais 335 euros (contre 68 euros avant), tandis que le jet de mégot ou de déchets en tous genres, ainsi que le crachat, vous amènera à régler une amende de 135 euros.

« Nous avons déjà mené une large campagne de sensibilisation, avec des affiches apposées dans plusieurs endroits de la ville. Maintenant, si certains ne veulent toujours pas comprendre, nous allons passer à la vitesse supérieure » explique le maire LR de Pont Sainte-Maxence, Arnaud Dumontier, auprès du Parisien.

À Pont Sainte-Maxence, les incivilités vont être taxées au prix fort. Crédit photo : Shutterstock / peterfactors

Depuis le début de l’année, la police municipale, qui est chargée d’appliquer ces contraventions, a déjà lancé 76 procédures à cause de ces incivilités: 37 pour les déjections canines, 39 pour le jet de mégot ou de déchets.

Forcément, cette nouvelle grille tarifaire a de quoi faire grincer des dents chez les habitants : « Je suis d’accord que marcher au milieu des crottes de chien n’est pas agréable mais 335 euros, c’est énorme. Comme on dit, les sous, on ne les fabrique pas ! » s’exclame une mère de famille.

Même son de cloche chez les fumeurs. Si on comprend la nécessité de taxer l’incivilité, l’amende semble tout de même très forte : « C’est vrai que les gens jettent leur cigarette n’importe où alors qu’il y a des cendriers devant tous les cafés. Mais 135 euros pour ça! Et on ne savait même pas qu’on pouvait avoir une amende en crachant par terre ! » s’étonnent deux amis installés en terrasse.

Quoiqu’on en dise, cette importante hausse des amendes pour incivilités ne laisse personne indifférent et le maire s’en félicite : « C’est une demande très forte des habitants et nous irons jusqu’au bout. Nous communiquerons d’ailleurs régulièrement sur le nombre de personnes verbalisées avec ces nouveaux tarifs ».

Une chose est sûre, une personne avertie en vaut deux.

À lire aussi

Comments

Leave a Reply