Refusant de s'acquiter de la taxe infligée pour excédents de bagage, un Écossais a enfilé 15 couches de vêtements avant de prendre son avion.

Qui n’a jamais songé à prendre avec soi quelques affaires afin d’alléger sa valise et ne pas être taxé au moment de prendre l’avion, avant de se raviser ?

Si l’idée vous a déjà traversé l’esprit, dites-vous qu’un passager l’a réellement fait et plutôt deux fois qu’une, le 5 juillet dernier à l’aéroport de Nice (Alpes-Maritimes) !

Alors qu’il s’apprêtait à prendre un vol qui devait le ramener chez lui à Édimbourg (Écosse), un touriste écossais de 46 ans n’a ainsi pas hésité à enfiler… 15 couches de vêtements, pour éviter de payer les quelque 100 euros que lui réclamait la compagnie aérienne en raison d’un excédent de bagages.

Crédit photo : Vietnam Stock Images / Shutterstock

Selon nos confrères britanniques du Daily Mail, ce passager – un certain John Irvine – s’est exécuté devant des employés de la compagnie Easyjet, qui venaient de lui signifier que son sac contenait 8 kilos de trop.

La scène improbable et - il faut dire - hilarante a été immortalisée par son fils Josh qui a ensuite publié la vidéo sur Twitter.

Visionnée près de 800 000 fois, celle-ci a depuis fait le tour du monde, pour le plus grand bonheur des internautes qui n'ont pas manqué de saluer avec humour l'audace et la folie du touriste.

Il faut dire que John a beaucoup fait rire le personnel de l’aéroport, d’abord lorsqu’il a enfilé ses vêtements, puis quand il s’est dirigé, non sans difficulté, vers la porte d’embarquement, la démarche brinquebalante.

Mais il n’était pas au bout de ses peines !

En effet, déjà écrasé par le poids des t-shirt et autres chemises qui le faisaient transpirer comme jamais, il a dû ensuite affronter le passage par les portiques de sécurité. Pas une mince affaire !

Un véritable parcours du combattant sous le regard interloqué des agents de sécurité qui se demandaient si l’homme ne dissimulait pas autre choses que des vêtements.

Mais le jeu en valait manifestement la chandelle puisque John et sa petite famille ont finalement pris leur avion, sans jamais payer le moindre excédent.

À lire aussi

Comments

Leave a Reply