Un article très sérieux émet l’hypothèse qu’un objet repéré en octobre 2017, dans notre système solaire, pourrait être d’origine… extraterrestre.

Vient-on de découvrir une sonde envoyée par des extraterrestres pour espionner la Terre ? Oui, vous avez bien lu, cette hypothèse pour le moins farfelue, et qui ressemble au scénario d’un blockbuster hollywoodien de science-fiction, fait l’objet d’études très sérieuses émanant de l’université de Harvard.

Une équipe d’astronomes de la prestigieuse institution américaine vient en effet de publier un article dans lequel elle n’exclut pas que l’objet spatial non identifié, aperçu l’an dernier autour de la Terre, soit une sonde extraterrestre.

Baptisé « Oumuamua» - littéralement « un messager venu d'un passé lointain » en dialecte hawaïen - celui-ci avait été repéré pour la première fois en octobre 2017 par le télescope Pan-STARRS 1, basé justement à Hawaii et sa forme quasiment cylindrique, rappelant celle d’un cigare, avait tout de suite intrigué les chercheurs.

Crédit photo : Capture d'écran You Tube.

Cela « pourrait être la 1ère sonde opérationnelle envoyée vers la Terre par une civilisation extraterrestre »

Depuis lors, les scientifiques appartenant au « Harvard Smithsonian for Astrophysics » se sont évertués à comprendre et surtout déterminer l’origine et la nature de cet objet si mystérieux, en vain. Après des mois de travaux, ils n’y sont guère parvenus, arrivant à la conclusion qu’il ne s’agissait ni d’une comète, ni d’un astéroïde mais d’un nouveau genre « d’objet interstellaire », encore jamais observé.

Dans ledit article publié cette semaine et relayé par nos confrères américains de CNN, les chercheurs affirment ainsi que « Oumuamua » pourrait être « d’origine artificielle ». Présenté comme un objet de couleur « rouge et noir », dont la longueur est 10 fois plus grande que la largeur , il se déplacerait à la vitesse vertigineuse de 315 431,4 km/h (« 196,000 mph »). « Oumuamua pourrait être la première sonde opérationnelle envoyée intentionnellement vers la Terre par une civilisation extraterrestre », osent les chercheurs.

Les auteurs de l’article, Abraham Loeb (Professeur d’astronomie) et Shmuel Bialy (Chercheur post-doctoral) émettent l’hypothèse que le mystérieux ovni flotte telle une « voile solaire », une technique de propulsion jadis utilisée par la NASA et qui permet aux engins spatiaux de se déplacer en orbite, grâce à la pression de radiations émise par les étoiles. Partant de ce postulat, les deux scientifiques évoquent donc la « possibilité » qu’il puisse s’agir d’un objet « flottant comme un débris et provenant d’un équipement d’une technologie avancée ». « Oumuamua est le premier objet, jamais observé dans notre système solaire, dont on sait qu’il provient d’ailleurs », concluent en tout cas les scientifiques.

Bientôt une rencontre du troisième type ? Il est bien évidemment encore trop tôt pour le dire mais nul doute que cet article risque d’éveiller les fantasmes les plus fous quant à l’existence des « petits hommes verts ».

À lire aussi

Comments

Leave a Reply