Ce n'est plus un secret pour personne : le clan Shelby sera bientôt de retour. La cinquième saison de la série « Peaky Blinders », qui narre les aventures de Tommy et ses frères (entre autres) dans le Birmingham du début des années 1900, sera diffusée en 2019. Et on en sait désormais un peu plus sur ce nouveau volet.

Steven Knight, le réalisateur de la série britannique, s'est fait mitrailler de questions par le Birmingham Live. Dans cet entretien, on apprend notamment que le tournage du cinquième volet commencera à l'automne 2018. Et ce n'est pas tout : le showrunner a également dévoilé de précieuses informations à propos du contenu et du contexte. « Nous allons plonger dans les années trente. La Grande Dépression et la montée du fascisme joueront ainsi une place essentielle dans l'intrigue », explique-t-il. On assistera à la mise en place de ces choses, qui, au cours des années trente, ont explosé à travers l'Europe et la Grande-Bretagne », précise ce dernier.

Le créateur des Peaky « fucking » Blinders n'a en revanche pas souhaité en révéler davantage sur le sort d'Alfie Solomons, la crapule incarnée par Tom Hardy à qui Thomas – Tommy pour les intimes – mettait une balle dans la scène finale. Idem pour Grace : il ne se prononce pas lorsque le média lui demande si la femme du personnage principal est bel et bien morte. Étrange de laisser cette question en suspens étant donné que l'on a vu la jeune femme s'éteindre dans les bras de son homme au début de la saison 3…

Si vous ne pouvez plus attendre la diffusion des nouveaux épisodes (sur Arte en France), notez que l'univers des « Peaky Blinders » sera décliné lors d'un festival immersif dédié au feuilleton, qui se tiendra les 29 et 30 septembre prochains… à Birmingham, bien évidemment.

Sachez également que cette cinquième saison ne devrait pas marquer la fin du show. Son créateur a en effet annoncé que les gangsters à béret avaient de beaux jours devant eux, avec trois saisons supplémentaires en prévision. Et ce dernier a une idée très précise de la façon dont il compte achever son œuvre : « Dans mon esprit, ça se termine à la première sirène d'un raid aérien de la Seconde Guerre mondiale », confie-t-il.

À lire aussi

Comments

Leave a Reply