Pour la première fois depuis l’histoire du métier, une femme fut sacrée meilleure pâtissière du monde 2 018 lors des Grandes Tables du monde  !

Son nom vous dit peut-être quelque chose. Christelle Brua, cheffe pâtissière émérite de la prestigieuse maison du Pré Catelan, vient d’être sacrée meilleure pâtissière de restaurant du monde  ! À 41 ans, cette jeune femme au parcours sans faille, et aux trois-étoiles Michelin, rejoint le rang des meilleurs espoirs de la pâtisserie au même titre que Cédric Grolet en 2017  !

Son travail fut applaudi pour son dévouement, ses desserts d’une remarquable exécution, à l'image de son dessert signature composé d’une pomme en sucre soufflée cachant en son cœur un insert glacé au caramel, le tout recouvert de sucre pétillant.

Lors du 64e congrès de l’association qui a eu lieu à Marrakech, David Sinapian, président du congrès, n’a pas tari d’éloges à son sujet : « Christelle Brua a réussi à se créer une identité forte, reconnaissable entre mille, qui inspire aujourd’hui toute une génération de chefs ».

Crédits :@ Relais&Châteaux

Plus une distinction, une reconnaissance pour le statut de la femme  !

C’est la première fois qu’une femme est élue meilleure pâtissière au monde. La profession, majoritairement masculine, s’est féminisée au fil des années, mettant en avant le travail de ces femmes de talent  : la jeune cheffe étoilée Stephanie Le Quellec au Prince de Galles, ou encore la jeune prodige de la pâtisserie Nina Meteyer, cheffe pâtissière au très réputé Café Pouchkine. Sans oublier tant d’autres dans l’ombre œuvrant quotidiennement au rayonnement du métier .

Formée en Moselle, sa ville natale, Christelle Brua a débuté sa carrière professionnelle en 1998 au restaurant L'Arnsbourg de Jean-Georges Klein à Baerenthal. Elle y restera quatre ans, accédant rapidement chef pâtissier, au moment même où le restaurant réputé de Moselle-Est obtenait sa troisième étoile au Guide Michelin. En 2003, elle rejoint le chef Frédéric Anton dans son restaurant Le Pré Catelan triplement étoilé, occupant à ce jour le poste de cheffe pâtissière  !

Parmi les autres prix décernés par les Grandes Tables du monde, le restaurateur de l'année fut donné à Paul Pairet (Ultra Violet, à Shanghai), le meilleur directeur de salle du monde à Denis Courtiade (Alain Ducasse au Plaza Athénée) tandis que le meilleur sommelier du monde a été attribué à Giorgio Pinchiorri (Enoteca Pinchiorri, à Florence).

À lire aussi

Comments

Leave a Reply