Bertrand Simon Alias Chef Simon, le chef rock'n roll qui ne mâche pas ses mots, a encore frappé avec la sortie de son deuxième livre, se voulant un poil gourmand et 100 % responsable.

Crédits : Sabine Simon


Ce chef au look de biker compte bien bouleverser l’industrie alimentaire et environnementale, responsable selon lui des dégâts qui submergent le monde. Bertrand Simon passe tout au peigne fin : Du lobbying de l’agroalimentaire, jusqu'à la surmédiatisation des cuisiniers. Le chef analyse et décrypte « le fléau de notre siècle », produire plus pour consommer plus, rendant les hommes dépendant des puissances mondiales.


Mais alors, comment se nourrir si tout ce que nous mangeons est mauvais ?

Crédits Jin Young Hong


Chef Simon nous apprend les rudiments d’une cuisine simple, parfois élaborée, ludique et pratique pour réapprendre à manger autrement. Refusant de rentrer dans ce qu’il appelle les « sectes alimentaires », le chef milite pour une cuisine flexible, à la fois ludique et diversifiée.

Ce livre tire un véritable enseignement sur nos habitudes alimentaires, sans pour autant froisser les plus réticents en la matière. Oubliez tout ce que vous avez pu voir à travers les médias! Avec chef Simon, apprenez la cuisine, la vraie ! Comme il le dit lui-même « la cuisine c’est 99 % de la technique et 1 % auxquels on rajoute un grain de folie ». Consommer mieux, consommer moins, de façon responsable !

Bon à savoir :


Bertrand Simon a travaillé pendant 10 ans dans un restaurant gastronomique avant de devenir professeur et de trouver « son double » comme il s’amuse à le dire en devenant Chef Simon, site web culinaire aux 54 millions de visites par an. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont un à succès : « En cuisine ! » sorti au édition Le Chêne, vendu à plusieurs milliers d’exemplaires.

À la tête des ventes depuis sa sortie, cette œuvre devrait connaître le même engouement auprès des lecteurs français !

Manifeste pour une cuisine responsable by Chef Simon au édition Le Chêne, 29,90 EUR

Photographies : Sabine Simon/Illustration : Jin Young Hong

À lire aussi

Comments

Leave a Reply