La socca, c’est l’un des emblèmes de la cuisine «nissarde», une préparation fine, composée principalement de farine de pois chiche à consommer bien chaud avec un verre de rosé !

Si les plages de Nice sont inaccessibles pour vous cet été, rassurez-vous, si vous ne pouvez déplacer la mer, vous pourrez presque manger comme si vous y étiez ! Aujourd’hui, c’est Socca au menu, la fameuse galette fine de pois chiche, cuite sur une plaque chaude, ou à défaut, au four à bois. Cette tradition de la cuisine de rue de la ville de Nice est influencée par la Méditérannée, on retrouve des spécialités similaires en Italie, et surtout en Sicile. Au Maghreb de l’ouest ou en Espagne, elle est beaucoup plus épaisse, onctueuse en son centre et on l’appelle Calentita (ou la déformation orale calentika). Le principe est simple, pour jouer l’illusion de vous téléporter sur les plages de Côte d’Azur, il faudra user d’astuces : une fois dans le four, il faudra bien la cuire, puis finir rapidement la cuisson au gril pour créer une petite croûte.

Crédits : bonchan

Pour réaliser la recette, suivez les étapes ci-dessous :

Socca nissarde

Ingrédients :

- 1 l d’eau
- 300 g de farine de pois chiche
- 8 cuillères à soupe d’huile d’olive
- Sel et poivre

Préparation :

1. Dans un saladier, versez l’eau froide puis ajoutez la farine de pois chiche, l’huile d’olive et le sel. Battez vigoureusement au fouet pour éliminer les grumeaux.

2. Si vous le souhaitez, passez la préparation au tamis ou au chinois pour avoir un appareil fin et homogène.

3. Pour la cuisson, l’idéal est de verser l’appareil sur une plaque très chaude pour cuire la partie inférieure, avant de disposer cette plaque au four à température maximale ou au grill pour former la fameuse croûte sur la partie supérieure au risque de brûler un peu votre socca.

4. Coupez des parts, saupoudrez de poivre et servez bien chaud !

Bon appétit !

À lire aussi

Comments

Leave a Reply